Marble Arch "Marble Arch + Hellolisa au Rockstore"


Le Rockstore & Rock it to the moon présentent : marble arch Les plus attentifs n’ont pas oublié le nom de Marble Arch parmi les dix artistes hexagonaux de la série photographique Saint Laurent Paris Sessions réalisée en 2015 par Hedi Slimane, le couturier mélomane. À l’époque, entre La Femme et Melody’s Echo Chamber, Yann Le Razavet n’était pas le visage plus connu, mais l’homme caché derrière Marble Arch était déjà un brillant espoir du vivier pop français. Si le premier album, The Bloom Of Division (2014), avait marqué les esprits, il était pour son auteur/compositeur/interprète avant tout un exercice de “bedroom pop”, réalisé depuis sa Bretagne natale. Au point d’ailleurs d’envisager son alias discographique comme un projet personnel, loin de toute appétence scénique.

Baptisé d’après le monument londonien en marbre blanc situé sur Oxford Street, Marble Arch a longuement mûri son second album, connaissant moins les affres artistiques que les contingences économiques – d’où le titre de Children Of The Slump (littéralement Enfants de la crise). Pendant ce temps, Yann Le Razavet a réfléchi à la couleur musicale et aux options sonores de son nouveau disque, ne souhaitant être catalogué ni shoegaze, ni dream pop. À son endroit, on parlera plutôt de pop réverbérée (Reminiscence), de pop saturée (le single imparable I’m On My Way), de pop nostalgique (Moonstruck), de pop synthétique (Instant Love) ou encore de pop contemplative (Gold). “Dans la démarche, je considère Children Of The Slump comme mon véritable premier album, au contraire du précédent disque qui était une collection de démos”, admet l’artiste trentenaire, épaulé par Barthélémy Bouveret (Good Morning TV, Brace ! Brace !) pour le mixage des neuf titres.

Si on esquissait quelques cousinages avec le répertoire à la fois entêtant et vaporeux de Marble Arch, des groupes comme The Radio Dept., Slowdive, The Wake (période Sarah Records) et Deerhunter pour leur manière commune de convoquer des guitares ombrageuses avec des mélodies pop viendraient spontanément à l’esprit. Pendant ces deux années d’écriture – ainsi résumées dans Children Of The Slump, le morceau conclusif où l’intéressé passe des rires aux larmes –, le natif de Lannion a coloré son penchant mélancolique, à l’instar des roses posées sur une Mercedes grise de la pochette pastel. Première référence du label Géographie, fondé conjointement par Nicolas Jublot (Point Éphémère, Hello Acapulco) et Rémi Laffitte (Atelier Ciseaux), Children Of The Slump de Marble Arch est d’ores et déjà l’un des albums les plus attendus du premier trimestre 2019. Ici et ailleurs.

+ HelloLisa => hellolisa.bandcamp.com

Tickets => 8,8€ Digitick => https://tinyurl.com/y5s3cr6k

Rockstore, 20 rue de Verdun, 34000 Montpellier


Le 26 septembre, par Pierre

Archives

Radio Clapas "Emission du 29/10/2019"

https://www.radioclapas.fr/portfoli... Tracklist : 1. Big Thief - Forgotten eyes 2. Le Volume Courbe - Rusty 3. Mount Kimbie feat. Andrea Balency - You Look (...)

Lire l'article


Fabio Viscogliosi "ânes et lumières. (Interview)"
Radio Clapas "Emission du 08/10/2019"
Radio Clapas "Emission du 01/10/2019"
Radio Clapas "Emission du 17/09/2019"

NOTRE SELECTION