Sandro Perri "A song for the soul #19"



Sandro Perri pourrait représenter le prototype du stakhanoviste de la musique. On ne compte plus ses collaborations, projets solo (sous son nom ou pas) si bien qu’il est parfois difficile de le suivre.

Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si le label Constellation lui sert souvent de refuge, ils aiment bien ça par là bas. Sandro Perri s’y sent à l’aise, que ce soit sous le nom de Polmo Polpo, Glissandro 70 (quel album...) ou... Sandro Perri.

Impossible Spaces, sorti en 2011, a connu un joli succès d’estime, et c’est avec joie que je me replonge dans ce disque intriguant depuis quelques jours. Si on a beaucoup parlé du côté "dansant" de ce folk destructuré (Changes), c’est le très sombre titre éponyme qui retient mon attention et que j’ai choisi pour cette dix neuvième Song for the soul.


Le 16 avril 2012, par Pierre

Thee Silver Mt. Zion Memorial Orchestra

Podcast #16

Tindersticks

En concert dans ta ville

Sandro Perri

A song for the soul #19

Archives

Good Morning "Ouais"

"Être dilettante, c’est savoir sortir de soi, non peut-être pour servir ses frères humains, mais pour agrandir et varier sa propre vie, pour avoir, au bout du compte, (...)

Lire l'article


Dedekind Cut "We live inside a dream"
Josh T. Pearson "Rasé mais pas rasoir"
"A song for the soul (#52)"
Sparklehorse "A song for the soul (#51)"

NOTRE SELECTION