Psychic Ills "A song for the soul #22"


Depuis Hazed Dream leur indispensable album de 2011, Psychic Ills est devenu le meilleur groupe du monde qui traîne des pieds, résolument bas du front et ouvertement en inadaptation avec l’air du temps : je suis bien dans mon coin, je fais vraiment tout comme je le sens et surtout, j’en ai rien à foutre de vos gueules.

Pas vraiment l’esprit Facebook, quoi.

Leur musique est devenue ultra simple et classique. Son interprétation lente, fainéante, limite en phase terminale la rend lumineuse. Un petit 45t -en partage avec Moon Duo (bientôt en concert par ici) - est sorti sur Sacred Bones au milieu de la torpeur estivale du mois d’Aout à point nommé : le titre de Psychic Ills, Take me with you est plombé de chaleur sèche qui, sous l’effet de puissants psychosédatifs, apparait comme l’accompagnement idéal pour faire léviter son rocking chair au sur-ralenti en plein milieu du désert.

Une réinterprétation du blues sans aucune calorie ou matière graisseuse quelque part entre le Vue mètre du Velvet Underground, le Jason Pierce juvénile et drogué du Come down easy des Spacemen 3 en 1987, et les disques épuisés physiquement et nerveusement de Acetone dans les années 1990.


Le 20 septembre 2012, par Boog

Psychic Ills

Une bonne grosse sieste des familles

The Holydrug Couple

Podcast #13

The Holydrug Couple

Sun parade

Psychic Ills

A song for the soul #22

Archives

Royal Blood "Méchanceté gratuite"

En prévision des festivals à venir, je révise les groupes qui sont passés sous mon radar. Royal Blood, donc. Doux Jésus c’est tellement nul, fade, ringard. Je n’arrive pas (...)

Lire l'article


This Is Not A Love Song 2017 "Indie Music Festival – Nîmes, Paloma - Du 09 au 11 juin 2017"
Angelo De Augustine "Swim it to the moon"
Radio Clapas "Emission #23 (13/06/2017)"
Radio Clapas "Emission #22 (30/05/2017)"

NOTRE SELECTION