Sparklehorse "A song for the soul (#51)"


La fenêtre entre-ouverte, une cigarette qui se consume à la main, un temps grisâtre et humide, un spleen profond et tenace et cette musique magnifique de Sparklehorse en fond sonore. Particulièrement triste et lumineuse. Paradoxalement apaisante et réconfortante.

Un bip discret et irrégulier, les interférences assourdies d’une radio mal réglée, trois accords de guitare au son grave noyé dans le vibrato rejoués pendant dix minutes et l’apparition progressive de notes parfaites de piano, d’un pedal steel sensible, de cordes sublimes...

Dreamt for Light Years In the Belly of a Mountain clôt le quatrième album de Mark Linkous en 2006 et avait déjà été discrètement publiée en 2001 sous le nom de Maxine en face b du ep Gold Day. Elle suggère le mal être, l’ennui, l’ultra sensibilité et favorise l’introspection lénifiante et sécurisante. C’est beau et simple à en pleurer.


Le 5 mars, par Boog

Sparklehorse

A song for the soul (#51)

Archives

Good Morning "Ouais"

"Être dilettante, c’est savoir sortir de soi, non peut-être pour servir ses frères humains, mais pour agrandir et varier sa propre vie, pour avoir, au bout du compte, (...)

Lire l'article


Dedekind Cut "We live inside a dream"
Josh T. Pearson "Rasé mais pas rasoir"
"A song for the soul (#52)"
Sparklehorse "A song for the soul (#51)"

NOTRE SELECTION