Troy Von Balthazar "Hier soir, j’ai écouté un disque vinyle en regardant Bruno lire la bible"

Label :


Le mardi soir 12 avril 2011, Troy Von Balthazar était en concert à la Taf ( Secret Place à Saint Jean de Védas / Montpellier). Et il m’a fait marrer, Bruno.

Entre second degré, génie et lose assumée, il s’est aussi assis en tailleur sur un ampli avec un genre de ghetto blaster famélique posé sur l’épaule, un mini kit de castagnettes ou assimilées dans une main et un micro pas loin pour interpréter une chanson splendide à fleur de peau.

Il a aussi fait référence à une paire de chansons qu’il a composé dans sa Nissan 91 lorsqu’il vivait, dedans, à Los Angeles il y a quelques temps.

Il a également chanté une chanson pleine d’espoir et de joie. Sur la mort.

Il a manié avec perfection ses pédales de loops, son tout petit clavier Casio aux sons charmants (il faudra un jour que quelqu’un de bien intentionné réhabilite à sa juste valeur la perfection des sons de ces claviers jouets tout en taillant un costard aux intégristes des claviers Korg, Nord Lead, Moog, Waldorf... qui, malgré leurs innombrables qualités technologiques certaines et prouesses potentielles, nécessitent d’une part un salaire de trader et, d’autre part, un état d’esprit que je rapprocherai un peu de celui du vendeur de guitare à catogan qui t’explique la vie dans un jargon ridiculement drôle, hallucinant de condescendance dont on a vraiment rien à foutre et qui au final te fait une démonstration ultra pourrie en te jouant un solo inutile avec trente fois trop de notes qui servent à rien) et a été impeccablement aidé par un réglage sonore idéal.

Ensuite, un batteur qui ressemblerait un peu au pas sympa Léo dans Twin Peaks et une bassiste super bonn... mignonne sont venus le rejoindre pour une seconde partie de concert un peu plus physique mais tout aussi sensible et parfaite.

Un dernier morceau tout seul avec ses loops en guise de rappel qui se termine par un judicieux fade out et Bruno remercie la maigre mais sincère assistance présente et file se jeter derrière le cornet une petite mousse bien méritée.

Pour tout vous dire, à part de nom, je ne connaissais pas Bruno, Troy Von Balthazar et Chokebore (par contre je connais de supers et obscurs compositeurs de drone, hein, alors bon...). Maintenant si. C’est du très lourd.

Et ça conforte également mon sentiment que plus le talent est immense et singulier, moins on vend de disques et plus on loge dans sa voiture.

"Monde de merde".


Le 13 avril 2011, par Boog

Troy Von Balthazar

Rockstore

Troy Von Balthazar

Troy von Balthazar + Olly Jenkins au Rockstore

Archives

Radio Clapas "Emission #29 (10/10/2017)"

Invité : Boog Tracklist : 1. Timber Timbre - Hot Dreams 2. Beach Fossils - Sugar 3. Froth - Passing thing 4. The Liminanas feat. Anton Newcombe - Istanbul is (...)

Lire l'article


Radio Clapas "Emission #28 (26/09/2017)"
Radio Clapas "Emission #27 (12/09/2017)"
Talk Talk "Effacement total"
Les Thugs "A song for the soul (#47)"

NOTRE SELECTION