Pisces "Je peux pas, j’ai Pisces"

Label : The Numero Group


Faut absolument que je vous parle de ce vieux disque.

En 1969 à Rockford dans l’Illinois, Pisces et Linda Bruner s’enferment en studio avec moultes idées et une quantité non négligeable de champignons hallucinogènes (bon, ok, ça c’est moi qui le rajoute). Le résultat est du niveau de Forever Changes, The Piper at the Gates of Down et la banane du V.U. En gros, le talent de composition de Arthur Lee, les acides de Syd Barrett et l’évidence tordue du Velvet. D’abord, la drogue.

Et ils aimaient l’effet flanger visiblement. Et toutes les possibilités techniques offertes par le studio aussi. Mais ils savaient surtout écrire des chansons imparables. Quand la troublée Linda Bruner y contribuait vocalement, cela devient carrément du génie. Le génie, donc.

Une merveille. Une paire de single, un ou deux inédits, un LP 9 titres sorti à l’époque puis presque aussitôt oublié, A Lovely Sight revient de loin. L’excellent label de réédition Numero Group a eu en 2009 l’excellente idée de remettre la main sur ces enregistrements, les masteriser comme ils le méritent et de sortir un album de 15 titres carrément fabuleux. L’argument massue :

Pour info, j’assume complètement le jeu de mot tout pourri du titre de la news. Ouais.


Le 2 mars 2010, par Boog

Pisces

Je peux pas, j’ai Pisces

Archives

Royal Blood "Méchanceté gratuite"

En prévision des festivals à venir, je révise les groupes qui sont passés sous mon radar. Royal Blood, donc. Doux Jésus c’est tellement nul, fade, ringard. Je n’arrive pas (...)

Lire l'article


This Is Not A Love Song 2017 "Indie Music Festival – Nîmes, Paloma - Du 09 au 11 juin 2017"
Angelo De Augustine "Swim it to the moon"
Radio Clapas "Emission #23 (13/06/2017)"
Radio Clapas "Emission #22 (30/05/2017)"

NOTRE SELECTION