Talk Normal "Le chant des sirènes d’alarmes"

Label : Rare Book Room


Attention, pas d’emballement non plus. Tout reste à faire. Disons qu’il s’agit plus ici d’attirer l’attention sur un potentiel encore au stade du balbutiement. Et d’évacuer immédiatement toute connotation hype puisque cet album ne me plait pas vraiment mais m’interpelle tout de même.

Sugarland, premier album de Talk Normal sorti sur Rare Book Room en novembre dernier, agresse, crisse, hurle, sature, déchire et râpe. Adeptes d’un style néo No Wave typiquement New Yorkais - avec ce que ça comprend de prétention arty un chouïa casse couilles quand même- Sarah Register et Andrya Ambro , les deux membres du groupe, sont encore empreintes de références conceptuelles trop marquées, d’après moi, par Lydia Lunch et les premiers travaux sonores des Swans par exemple, mais on sent, comme disait Robert Chapatte, qu’elles en ont sous la pédale. Comme peut en laisser paraître l’excellent morceau çi-aprés.

Et puis elles ont surtout pour elles, le fait de renvoyer jouer aux billes les, par exemple et c’est gratuit, largement et inexplicablement surestimés A Place To Bury Stranger, d’un point de vue bruit pur, même si musicalement ça n’a rien à voir, on est d’accord. Disons qu’elles font pas semblant et ne se cachent pas derrière 28 000 pédales d’effets.

Bref, ça fait mal aux oreilles et ça caresse pas dans le sens du poil. Mais ça se touche encore un petit peu trop. A suivre.

ps : Meilleurs voeux.


Le 4 janvier 2010, par Boog

Talk Normal

Le chant des sirènes d’alarmes

Archives

Royal Blood "Méchanceté gratuite"

En prévision des festivals à venir, je révise les groupes qui sont passés sous mon radar. Royal Blood, donc. Doux Jésus c’est tellement nul, fade, ringard. Je n’arrive pas (...)

Lire l'article


This Is Not A Love Song 2017 "Indie Music Festival – Nîmes, Paloma - Du 09 au 11 juin 2017"
Angelo De Augustine "Swim it to the moon"
Radio Clapas "Emission #23 (13/06/2017)"
Radio Clapas "Emission #22 (30/05/2017)"

NOTRE SELECTION