Stag Hare "Le rêve américain"

Label : Hands in the dark


Ou comment vivre à côté de ses pompes peut mener à la tranquillité absolue.

Dans Le livre des plaisirs, Raoul Vaneigem a écrit que "la vraie tristesse de la solitude tient à ce que, loin d’y être seul avec soi, on y subit la pire compagnie, la présence intériorisée des autres, la loi du clan." Outre le fait que moi aussi, à l’instar de Fabrice Luchini, je sais aussi faire des citations et un tantinet me la raconter [même si effectivement ses références sont plus dans le domaine de la culture subventionnée et passent mieux à la télé], il m’a paru évident que cette phrase pouvait être représentative de l’idée que l’on peut se faire de Spirit Canoes, le nouvel album de Stag Hare. Sauf qu’ici, Garrick Biggs -Stag Hare à lui tout seul- est tellement bien seul et loin de tout que personne ne peut venir le faire chier.

Alors oui, j’ai lu par çi par là à propos de sa musique les termes hippie et new age. Bien évidement libre à chacun d’exprimer ce qu’elle inspire, mais non. De la musique d’obédience naturaliste et introspective, me semble nettement plus appropriée et dénuée de toute facilité caricaturale et réductrice. Quand débute Spirit Canoes, les oiseaux ont la part belle et donne une indication quant à la direction que prend le disque : une communion contemplative et intérieure avec la nature. Les choses se mettent tranquillement en place, à leur rythme, sans excitation ou emphase surjouée. Les notes (ou plutôt la note, puisqu’il s’agit de longues variations méditatives autour d’un accord dominant) semblent se confondre et faire partie intégrante du temps qui défile au rythme des éléments naturels. Les guitares se répondent et se complètent sur la durée des 4 plages d’une dizaine de minutes chacune qui procurent un bien être à la limite de l’inconscience et du rêve. La voix de Garrick Biggs intervient ponctuellement pour envahir discrètement (oh putain, le bel oxymore) l’espace et créer une aération aux effets des plus planant. Les percussions martèlent indéfiniment un rythme hypnotique qui accentue cette sensation d’état second où on a l’impression de faire la sieste dans un cocon perché au sommet un vieil arbre centenaire.

Hands in the Dark records sort le 13 Aout 50 exemplaires de Spirit Canoes qui fait suite à Black medecine music sorti sur Mariage records en 2008 et à Sandpaintings originalement sorti sur cassette début 2010. Le tout est hautement recommandable voire indispensable.


Le 2 août 2011, par Boog

Cankun

Gold save the spleen

Johnny Hawaii

Johnny be good

Cankun

Seul contre tous

Archives

Radio Clapas "Emission #29 (10/10/2017)"

Invité : Boog Tracklist : 1. Timber Timbre - Hot Dreams 2. Beach Fossils - Sugar 3. Froth - Passing thing 4. The Liminanas feat. Anton Newcombe - Istanbul is (...)

Lire l'article


Radio Clapas "Emission #28 (26/09/2017)"
Radio Clapas "Emission #27 (12/09/2017)"
Talk Talk "Effacement total"
Les Thugs "A song for the soul (#47)"

NOTRE SELECTION