Baths "Light as a leaf"

Label : Anticon.


Attention ! Pour paraphraser un poète urbain : "ça c’est du lourd". Et anticon a eu le nez creux. Le label qui signe finalement assez peu de véritables nouveaux artistes (niveau side project par contre ça y va) a déniché une perle rare (c’est Daedelus qui a fait l’intermédiaire). Will Wiesenfeld, (très) jeune homme derrière Baths a sorti avec Celurean un des disques des plus rafraichissant de l’année.

Pourtant, il est difficile de se faire une place sous le soleil en ce moment lorsqu’on est californien et qu’on est beatmaker. Ou alors il faut être très talentueux. (Ou s’appeler Flying Lotus.) Will Wiesenfeld, du haut de ses 21 ans a frappé un grand coup.

Si le rayon electronica / chillwave a tendance à bien se remplir cette année, Baths sort toutefois du lot et survole parfois les débats. Pas seulement à l’aise derrière des machines, le bonhomme enregistre d’abord sur des instruments accoustiques avant de les retravailler. Il serait injuste de ne pas mentionner les paroles, très simples et très directes, donnant au disque une saveur toute particulière, et résumée dans le morceau You’re my excuse to travel (quel joli titre au passage) : "and it is always the simplest shit that means the most"

Un titre aurait parfaitement collé à cet album : Ladies & Gentlemen, we are floating... Dommage, c’est pris.


Le 16 septembre 2010, par Pierre

13 & God

Men of perfection

Baths

Light as a leaf

Archives

Radio Clapas "Emission #29 (10/10/2017)"

Invité : Boog Tracklist : 1. Timber Timbre - Hot Dreams 2. Beach Fossils - Sugar 3. Froth - Passing thing 4. The Liminanas feat. Anton Newcombe - Istanbul is (...)

Lire l'article


Radio Clapas "Emission #28 (26/09/2017)"
Radio Clapas "Emission #27 (12/09/2017)"
Talk Talk "Effacement total"
Les Thugs "A song for the soul (#47)"

NOTRE SELECTION