James Pants "Millefeuille syncrétique"

Label : Stones Throw


Avec ce troisième album éponyme, toujours chez Stones Throw , le texan James Pants vient de me mettre dans sa poche. Intrigué mais pas complètement convaincu par ses deux précédents opus, il arrive ici à toucher du doigt ce après quoi il semblait courir : une musique bien à lui, mais débarrassée des quelques fioritures de trop et/ou améliorée de détails plus aboutis, c’est selon.

Alors certes, son originalité était déjà remarquable sur Welcome (2008) et Seven Seals (2009), mais cet album la rend [son originalité] carrément fameuse : un melting-pot un peu dingue de sons recyclés et dénaturés, d’artifices et gimmicks personnalisés d’époques musicales bien datées, de styles évidents mais détournés. Imaginez alors une réunion tuperware improbable entre Prince, Suicide, Ariel Pink et Silver Apples. Et qui se tiendrait chez Timothy Leary. De l’électro-pop funky psychédélique à souhait et un poil barré quand même.

"Banco, on vend la caravane" : une grosse réussite. Les plus chanceux d’entres vous auront peut être eu la chance de voir James Pants à Paris lors de la Villette Sonique le week end dernier, les autres pourront se rattraper en allant le voir le 26 Juin prochain pendant Les Siestes Électroniques de Toulouse.


Le 30 mai 2011, par Boog

MNDSGN

A song for the soul #33

James Pants

Millefeuille syncrétique

Archives

Royal Blood "Méchanceté gratuite"

En prévision des festivals à venir, je révise les groupes qui sont passés sous mon radar. Royal Blood, donc. Doux Jésus c’est tellement nul, fade, ringard. Je n’arrive pas (...)

Lire l'article


This Is Not A Love Song 2017 "Indie Music Festival – Nîmes, Paloma - Du 09 au 11 juin 2017"
Angelo De Augustine "Swim it to the moon"
Radio Clapas "Emission #23 (13/06/2017)"
Radio Clapas "Emission #22 (30/05/2017)"

NOTRE SELECTION