Tim Hecker "Musique désintégrée"

Label : Kranky


Autant l’avouer tout de suite, ce disque peut filer le bourdon où vous maintenir dans un état cafardeux si vous l’aviez déjà [le bourdon].

Personnellement, il sublime cet état de fatigue dépressive récurrent propre aux périodes de suractivités avec leurs lots d’excès en tout genre. Cette musique est une sorte de thérapie qui favorise l’introspection et le repli sur soi bienfaiteurs. Comme une cure de désintoxication de tout ce qui afflige et entoure.

Tim Hecker sort ici son sixième Lp en solo sur Kranky et il s’agit selon moi d’une sorte d’apogée en terme de retranscription sonore et sensible des modifications de perceptions sensorielles, de sensations et de l’humeur. Les sons choisis et créés ainsi que les notes jouées agissent tel un médicament , une drogue ou toute substance psychoactive sur les neurotransmetteurs. De la musique pour méditer, contempler et réver.

Ravedeath 1972 a été enregistré au mois de Juillet dernier en Islande dans une église à partir d’orgues, pianos et divers claviers en tout genre. Ben Frost a participé à la finalisation du disque. On peut percevoir par moment sa touche particulière.

De la musique en pleine désintégration, entre bruit et sons paradisiaques. Un putain de must.


Le 22 février 2011, par Boog

Dedekind Cut

We live inside a dream

Benoît Pioulard

Echappatoire

Pan American

A song for the soul #25

Archives

"Top it to the moon 2018"

"Comment diable un homme peut-il se réjouir d’être réveillé à 6h30 du matin par une alarme, bondir hors de son lit, avaler sans plaisir une tartine, chier, pisser, se (...)

Lire l'article


Radio Clapas "Emission du 05/12/2018"
Radio Clapas "Emission du 28/11/2018"
Radio Clapas "Emission du 21/11/2018"
Radio Clapas "Emission du 14/11/2018"

NOTRE SELECTION