Podcast GARFLD "Podcast #7"



Garfld, Montpellier, le Rockstore, le Worldwide Festival, la vodka, Sète, Basile. Indisociables. Si tu habites le sud de la France et que tu revendiques une culture musicale digne d’intérêt, tu as forcément dansé sur un dj set de Garfld. Le "jeune" homme fait vivre la ville depuis plus d’une quinzaine d’année. S’il est devenu l’un des maitres du breakbeat, de l’electro, du hip hop (.....) au Rockstore (les Soundklash, les Punx, c’est bibi) et autour du monde (car Monsieur est un protégé de Gilles Peterson), il ne faut pas oublier que notre rouquin régional a fait ses armes avec ses disques de Sonic Youth et des Pixies. C’était les 90’s et l’OM dominait l’Europe. Garfld nous gratifie aujourd’hui d’une sélection aussi éclectique qu’exigeante. Enjoy !

Ecouter sur mixcloud | Télécharger

1 - Vincent gallo - When
Le mec est détestable. Républicain, anti-avion, anti-Italien, anti-tabac, une vraie tête à claques . Mais en plus d’une belle gueule et d’une grande bouche, dés qu’il fait un truc il le fait à la perfection : deux long-métrageS magnifiques, deux albums directement signés par Warp, des peintures que tout le monde s’arrache, des fuck-friends à la pelle, et en plus un père shérif et une mère coiffeuse. La classe.

2 - Pippilotti Rist - Wicked Game
A mes yeux la plus grande vidéaste contemporaine. Elle arrive même à me faire aimer la poésie et le romantisme, ce qui normalement me donne des ulcères. Trop forts ces suisses. Ceci dit j’ai toujours aimé Chris Isaak.

3 - Low - (That’s how you sing) Amazing Grace
Comme Robert "Bob" Dylan, ils viennent de Duluth, Minnesota ; de quoi devenir artiste prolifique ou finir marin. Ils ont choisi la première option. En plus à l’époque ils m’ont fait découvrir un nouveau mot : le "slowcore". Nawak...

4 - Spacemen 3 - Walkin with Jesus
Y’avait encore quelques irréductibles du psychédélisme dans les années 80. Et eux ont font partie : inventer la devise “Taking drugs to make music to take drugs to”, c’est quand même fortiche.. et vive Boog et les drones !

5 - John Frusciante - Forever away
Tiens encore un tox. Le guitariste prodige des Red Hot Chili Peppers n’a pas assumé la vie de rock-star funky et c’est pas si mal, parce que même s’il a perdu toutes ses dents en cure de désintox, il nous a gratifié d’un paquets de superbes ballades de déprimés. Comme ce morceau qui apparaît sur la B.O. de ’Brown bunny’ du Vincent (mé-)Gallo, où pourtant Chloé Sevigny fait de son mieux pour redonner le moral aux troupes.

6 - Biel Nasimbeli & Juan Son - Cucaracha madness mix
Ca aurait été unE parfaite B.O. pour ’Breaking bad’. Un peu de cristal et on réunit le Mexique et le Brésil. Tranquille.

7 - Ween - Buenas tardes amigos
Et eux c’est des vrais. On croit qu’ils se foutent de nos gueules mais en fait c’est des génies. Du Lo-Fi cinq étoiles avec tacos sauce barbecue.

8 - Daniel Johnston - True love willl find you in the end
Et quasi pareil avec lui... que raconter du parrain de l’Art Brut et du Lo-Fi ? On n’a qu’à dire facilement qu’il est un peu fon-fon...

9 - Robbie Basho - Chung Mei - The chinese orchid
Une fois, dans une de mes premières raves, je me suis trompé et j’ai bouffé une pyramide double-face. Ben j’ai l’impression que lui il a fait à peu prés pareil. Il attaque ses ballades tranquille bien ancré dans sa tradition blues-folk américain, puis là blam il vrille et s’en va gang-banguer dans l’espace avec Ravi Shankar.

10 - Syd Barret & The Beatles - What a shame mary jane
On aurait bien aimé. Mais en fait il apparaîtrait que Syd Barret n’est pas présent sur ce rare enregistrement de 68 (pour le ’White Album’) quelque peu déstructuré et qui a alimenté la polémique, mais l’a juste influencé. Tant pis pour la légende. Par contre on est quasi sûr que quand les Floyd et les Beatles se sont rencontrés ils n’ont pas fait que suçer des glaçons.

11 - Tom Zé - Toc
Le brésilien fondateur du Tropicalisme redécouvert par David Byrne. Et toc.

12 - Tipsy - Fuad ramses
Apparemment les gars d’Asphodel records sont connectés aux étoiles. Et ils ont dû rencontrer les fous de Tipsy dans une autre galaxie. Pour sûr. L’album ’Trip Tease’ de 96 m’a en tout cas mis un bon choc interstellaire.

13 - Yo La Tengo - Our way to fall
Il ont traversé vingt ans de Rock discrètement, en toute élégance. Pour Gui.

14 - Nick Drake - Poor boy
Il avait 22 ans. c’était en 1970 à Londres. Il hésitait entre l’overdose de joints ou de médocs. Et sur ce morceau, entre folk, bossa, et jazz. Un héros. y’a même un solo de sax c’est pour dire.

15 - MGMT - Siberian breaks
Chef d’oeuvre. C’est à peine sorti et c’est intemporel, et c’est le dernier morceau qui m’a fait pleurer, fait rare pour une chanson qui parle de surf.

16 - Jim Jarmusch - Infomercial#1
Si ce podcast s’ancrait dans une ambiance encore plus cinématique, il fallait que je place mon réalisateur préféré de tous les temps. et quand il parle de musique le gars sait ce qu’il raconte. Depuis son groupe d’ado punk-funk The Del-Byzanteens, son entière filmographie est marquée de collaborations multiples, de Neil young à son pote RZA du Wu-Tang, et il a même filé un coup de main à la programmation de l’édition new-yorkaise du festival All Tomorrow’s Parties...

17 - Sparklehorse (feat Vic Chesnutt) - Dark night of the soul
Danger Mouse + David Lynch + Sparklehorse. C’est déjà un bon début. Mais c’était il y a à peine plus d’un an et Mark Linkous et Vic Chesnutt nous ont déjà quittés. Chienne de vie.

18 - Gonjasufi - Ageing
Lui aussi fait dans le spirituel, barré quelque-part entre une rue de Los Angeles et un désert mojave. Et encore une fois c’est le label Warp qui l’a délogé et perso, c’est peut-être même un des albums de l’année. J’en ai encore du sable dans les dents.

19 - Bobby Christian - Caravan
Retour en 1959. Pour la reprise du standard de 1937 par le percussionniste hardcore des fifties. Y sont où les kids ?

20 - Calexico - Gipsy curse
C’est un peu l’acid-jazz du folk. Les ’Gotan Project’ de l’Arizona. Mais bon. C’est chaud, tranquille, et ça donne envie de boire des mojitos.

21 - Tom Waits - Road to peace
Et retour aux déglingos. Comme Jim Jarmusch il rend hommage aux ’beautiful losers’, avant qu’ils soient à la mode. Mais lui donne dans le baroque. Et le Jack.

22 - The Residents - Theme for an american tv show
Là encore gros dossier. On en parlerait des heures autour d’une absinthe mais comme le signale leur bio dans cet avertissement : "Tout ce qui se raconte sur l’histoire de The Residents, n’est qu’hypothèse, mythologie et présomptions, les faits ne pouvant être vérifiés ni réellement confirmés, par qui que ce soit." Ok.

23 - Ween - Flies on my dick.
Parce que le titre est génial.

24 - Djako - Devil train
Dommage qu’il flirte à l’Hôtel Costes et qu’il aime Eric Truffaz parce qu’il est aussi capable de faire des chansons avec des jolies paroles...

25 - Joanna Newsom - Peach, plum, pear
Faut pas l’avoir à la maison. Ou alors en jouant du baillon-boule si elle chante au réveil sous la douche. Mais à petites touches elle finit par sembler douce, aérienne.. un peu la princesse intouchable en fait.

26 - Johnny Cash - Mister Garfield
J’ai toujours craché sur la country mais lui quand même... en plus le titre est génial aussi.


Le 4 septembre 2010, par Jerome

Archives

Radio Clapas "Emission #33 (28/10/2017)"

Tracklist : 1. James Holden & The Animal Spirits - Each moment like the first 2. Baxter Dury - Miami 3. Daniele Luppi & Parquet Courts - Flush (feat. (...)

Lire l'article


Radio Clapas "Emission #32 (14/11/2017)"
Beach Fossils "A song for the soul (#48)"
Radio Clapas "Emission #31 (24/10/2017)"
Radio Clapas "Emission #30 (17/10/2018)"

NOTRE SELECTION