Vic Chesnutt "Retour en grace"

Label : Constellation Records


Il y a quelque chose de tragique dans la vie et la musique de Vic Chesnutt. Il fait partie de ces artistes qui ne touchent au sublime que lorsqu’il sont au fond du trou. Après une carrière fleuve (14ème album tout de même) pour le moins inégale, Chesnutt semble avoir trouvé un semblant de stabilité au milieu de sa nouvelle famille de musiciens (grosso modo la clique Constellation plus Guy Picciotto).

Ce nouveau refuge a complètement reboosté un artiste qui commençait à lasser (et probablement à se lasser). En attestent deux concerts que j’ai pu voir à même pas deux ans d’intervalle, d’abord dans l’auditorium de Barcelone pour le Primavera où le songwriter était entouré de deux jeunes femmes (violon et contrebasse si mes souvenirs sont bons) pour un show certes touchant mais un peu poussif... et puis cette claque monumentale à la Cigale pour la sortie de North Star Deserter (2007).

At the cut, sorti en septembre chez Constellation, est dans la pure lignée de son prédécesseur. Même line-up et même recette : compositions mêlant une fragilité bouleversante (voix sur le fil et ce jeu de guitare presque approximatif) à des déflagrations grandiloquentes made in Silver Mt Zion.


Le 3 novembre 2009, par Pierre

Vic Chesnutt

1964 - 2009

Thee Silver Mt. Zion Memorial Orchestra

Podcast #16

Tindersticks

En concert dans ta ville

Sandro Perri

A song for the soul #19

Archives

"Top it to the moon 2018"

"Comment diable un homme peut-il se réjouir d’être réveillé à 6h30 du matin par une alarme, bondir hors de son lit, avaler sans plaisir une tartine, chier, pisser, se (...)

Lire l'article


Radio Clapas "Emission du 05/12/2018"
Radio Clapas "Emission du 28/11/2018"
Radio Clapas "Emission du 21/11/2018"
Radio Clapas "Emission du 14/11/2018"

NOTRE SELECTION