Shimmering Stars "Sous la plage, les pavés"

Label : Almost Musique


Ce qui frappe à l’écoute de Shimmering Stars et de leur nouveau 45t Ghosts past EP , c’est cette méchante impression de se faire claquer la gueule sans raison alors qu’on avait absolument rien demandé. Les compositions du groupe sont pourtant très tendres et charmantes avec leurs influences revendiquées, affichées et assumées (50’s, 60’s, pop, romantisme bas du front, mélancolie ensoleillée, attitudes de loser maladroit et gauche), mais leur son est plutôt abrasif : réverbération tout azimut et guitares en avant. On dirait une réincarnation des Beach Boys morts (cliniquement pour Dennis Wilson et cérébralement pour Brian Wilson... les autres, on s’en fout) qui enregistreraient leurs chansons dans un grand entrepôt désaffecté d’une ville cafardeuse du Nord de l’Angleterre où à 3 heures de l’après midi, la grisaille s’obscurcit et la descente de pintes débute en guise d’ensoleillement de l’humeur.

De la surf music du détroit de Béring, quoi.


Le 16 avril 2012, par Boog

Shimmering Stars

Sous la plage, les pavés

Archives

Royal Blood "Méchanceté gratuite"

En prévision des festivals à venir, je révise les groupes qui sont passés sous mon radar. Royal Blood, donc. Doux Jésus c’est tellement nul, fade, ringard. Je n’arrive pas (...)

Lire l'article


This Is Not A Love Song 2017 "Indie Music Festival – Nîmes, Paloma - Du 09 au 11 juin 2017"
Angelo De Augustine "Swim it to the moon"
Radio Clapas "Emission #23 (13/06/2017)"
Radio Clapas "Emission #22 (30/05/2017)"

NOTRE SELECTION