Ekkehard Ehlers & Paul Wirkus "Well, maybe it is a jazz record"

Label : SMTG LIMITED


Ma première rencontre avec Ekkehard Ehlers date de Plays, suite de compositions enregistrées entre 2001 et 2002 pour un merveilleux hommage - certes abstrait - à divers artistes. Pas de références particulières à leurs travaux, chaque titre étaient le fruit de l’inspiration que la musique de Cornelius Cardew, Albert Ayler, et Robert Johnson, les films de John Cassavetes, ou les écrits de Hubert Fichte suscitaient dans l’esprit d’Ekkehard Ehlers. Et de ses vies souvent tourmentées - voire dramatiques - dont Plays s’imprègne de mélancolie pour une ambiance digne des Stars of the Lid ou Fennesz...

Depuis, Ekkehard Ehlers demeure une énigme de la scène électronique que toutes nouvelles sorties ne cessent d’entretenir. Entre Politik Braucht Keinen Feind (2003) et ses touches jazzy, plus blues sur A Life Without Fear (2006), ses collaborations diverses et variées, productions (März notamment), remixes, la liste de ses expérimentations et projets est longue. Dernière sortie en date, Ballads n’arrange guère les choses pour son cas. En s’associant avec le percussionniste Paul Wirkus (September Collective), ce disque creuse une nouvelle fois un peu plus dans les explorations sonores d’Ekkehard Ehlers. En grande partie improvisé, Ballads fait preuve d’une remarquable agilité entre les deux hommes laissant à chacun son propre espace pour un résultat épuré tout en apesanteur.


Le 8 octobre 2009, par Jerome

Ekkehard Ehlers & Paul Wirkus

Well, maybe it is a jazz record

Archives

Royal Blood "Méchanceté gratuite"

En prévision des festivals à venir, je révise les groupes qui sont passés sous mon radar. Royal Blood, donc. Doux Jésus c’est tellement nul, fade, ringard. Je n’arrive pas (...)

Lire l'article


This Is Not A Love Song 2017 "Indie Music Festival – Nîmes, Paloma - Du 09 au 11 juin 2017"
Angelo De Augustine "Swim it to the moon"
Radio Clapas "Emission #23 (13/06/2017)"
Radio Clapas "Emission #22 (30/05/2017)"

NOTRE SELECTION