Mutual Benefit "Zen arcade"

Label : Other music




Typiquement le genre de truc qui d’ordinaire me les brise sévère mais là, il y a un truc. Encensé il y a 3 mois lors de sa sortie américaine par la presse -virtuelle ou pas, bien en vue et qui s’aime beaucoup, Love’s crushing diamond , premier album (officiel) de Mutual Benefit, a quelque chose de vraiment particulier qui l’élève considérablement du marasme insipide dans son genre, la pop pastorale et boisée de fils à papa qui n’a pas trop eu à mouiller le maillot, qui aime porter la barbe et se la jouer ultra sensible.

A titre personnel, je me suis surpris à aimer ce disque et l’écouter quasi religieusement (soit tard le soir ou la nuit quand il n’y a pas de match à la télé ou de progéniture dans les pattes, ou qu’une bonne vieille insomnie vient tenir compagnie) : au début ça fait bizarre, mais finalement on s’y fait bien, surtout quand on aime entretenir plus ou moins volontairement un état de conscience légèrement vaporeux . Les sept titres de cet album collent parfaitement avec un sentiment, certes abstrait dans sa forme mais précis sur le fond, de flottation. Voire de zénitude un peu cucul mais bienvenue.

Frôlant souvent la paire de claques sans jamais la mériter vraiment, mais toujours sublimée par l’élégance des arrangements aux notes rigoureusement choisies, pensées et jouées, la musique de Jordan Lee (tête pensante de Mutual Benefit) se tient admirablement sur une fine ligne où grâce introspective et évasion communicative filent droit sans chanceler et basculer dans la prétention vaine ou l’insipidité maladroite. Les voix (masculine et féminine), à deux doigts de l’autocaricature du genre, en sont l’exemple parfait : leurs présences prépondérantes magnifient la cohésion de l’ensemble sans minimiser l’importance fondamentale des arrangements tous plus somptueux les uns que les autres. L’ambiance détendue qui se dégage tout au long de Love’s crushing diamond ( joue également en sa faveur et l’éloigne définitivement d’un côté ultra-chiant trop souvent, selon moi en tout cas, associé à ce genre de disque.

Comme par magie, comme par accident.


Le 24 janvier 2014, par Boog

Mutual Benefit

Zen arcade

Archives

Radio Clapas "Emission #26 (25/07/2017)"

Spéciale Brazil Invité : Flo Sanchez Tracklist : 1. Edu Lobo - Crystal illusion 2. Os Mutantes / Rita Lee - Baby 3. Erasmo Carlos - Saudissimo 4. Antonio Carlos (...)

Lire l'article


Radio Clapas "Emission #25 (04/07/2017)"
Radio Clapas "Emission #24 (27/06/2017)"
Julien Marchal "Oubli"
Royal Blood "Méchanceté gratuite"

NOTRE SELECTION